Définitions en informatique et télécom

  

Rechercher :
        A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z   -    0  1  2  3  4  5  6  7  8  9

Besoin d'informations complémentaires, contactez nous !




802.11 :

Norme internationale développée par l'IEEE, décrivant les caractéristiques d’un réseau local sans fil (WLAN). Le WLAN regroupe plusieurs protocoles (débits théoriques en Mbits/s) :
802.11a : 54Mbits , fréquence 5GHZ (1999 mais 2005 en France) sur un rayon de 10 à 20m.
802.11b : 11Mbits, fréquence 2,4GHZ (1999), la plus répandue actuellement avec une portée théorique de 300m (30-40m optimal)
802.11g : 54Mbits, fréquence 2,4GHZ (2003), (compatible et remplaçant 802.11b), optima 30m.
802.11n : 600Mbits, fréquence 2,4 ou 5 GHZ (2008).
Le micro-ondes et le téléphone portable peuvent interférer sur les fréquences de2.4 Ghz. (Cf WIFI, 802.15, Dsss, Mimo, Infrastructure, Wmm, Wps, Mimo, Wds, Llc, Ofdm, 802.11i, Lwapp, Dfs).


802.11I :

Amendement à la norme IEEE 802.11 (2004) connu sous le vocable de WPA2. Celui-ci traite du renforcement de la sécurité des échanges au niveau des réseaux informatiques locaux utilisant une liaison sans fil (Wlan). (Cf Wifi, Wpa, Wpa2, 802.11).


802.15 :

Ensemble de protocoles développés par l'IEEE définissant des technologies radio pour la réalisation de réseaux PAN sans fil bluetooth.


802.16 :

Ensemble de protocoles développés par l'IEEE définissant une technologie radio pour la réalisation de réseaux de type MAN sans fil WIMAX (802.16m). Les versions utilisées sont 802.16d nomade et 802.16e mobile. (Cf 3G, 4G, Wifi, Fibre Optique, Ofdm, Dfs, 802.11).


802.1D :

Document IEEE définissant le protocole Spanning Tree. (Cf Vtp, 802.1q, 802.1p, Stp).


802.1P :

Norme (niveau 2 du modèle OSI) définissant 8 classes de service différentes contenues dans les 3 bits du champ priorité utilisateur (user_priority) dans l'en-tête 802.1Q ajouté à la trame Ethernet.
Priorité utilisateur / Type de trafic
0 : au meilleur effort,
1 : en arrière-plan,
2 : avec économie,
3 : à un excellent effort,
4 : avec charge contrôlée,
5 : vidéo,
6 : voix,
7 : administration réseau.
Le champ TCI (Tag Control Information) contient ces champs de priorité sur 3 bits.
(Cf Cos, Qos, Tos, Diffserv, Vlan Tag, Vlan, Tagging, Commutateur, Vtp, Spanning tree, 802.1d, Tci, Cfi, Ethertype).


802.1Q :

(Mode Trunk).
Protocole permettant à un commutateur (niveau 2 modèle OSI) de savoir à quel VLAN appartient une trame. Lorsque des trames sont reçues par le commutateur à partir d’une unité de station reliée, un identifiant de trame unique est ajouté dans chaque en-tête. Cette information d’en-tête désigne l’appartenance à un VLAN de chaque trame. La trame est ensuite transmise aux commutateurs ou routeurs appropriés sur la base de l’ID de VLAN et de l’adresse MAC. Cela permet ainsi de "tagger" le message et ainsi l'affecter à un VLAN particulier pour que le switch en face dispose de l'information.
802.1q permet aussi de créer les liens "Trunks" entre switches. D'autres solutions VLAN ne sont aujourd'hui plus utilisées : Isl, Lane (LAN Emulation) sur ATM et IEEE 802.10 sur du FDDI. (Cf Vtp, 802.3, 802.3ac, Vlan tag, Tagging, Isl, Spanning tree, 802.1d, Dtp, Cfi, Vid, Vpid).


802.1X :

Standard d'authentification reposant sur la norme EAP, utilisé dans les réseaux sans fil et qui permet de contrôler l'accès aux équipements. Il fonctionne sur les serveurs d'authentification (ex: Radius (Microsoft IAS), Eap, Ppp, Llc, Tacacs).


802.2 :

Groupe de travail IEEE ayant développé et spécifié le protocole Logical Link Control (Llc). (Cf Mac, 802.3, 802.5).


802.3 :

Ensemble de protocoles développés par l'IEEE permettant de commuter les trames au niveau 2 du modèle OSI selon un format normalisé pour la réalisation de réseaux Ethernet. Il utilise 2 sous-couches (la sous-couche MAC et au-dessus la sous-couche LLC). (Cf 802.1q, 802.3ac, Rj45, Medium, Llc, Mac, 802.2, 802.5, Oui).



802.3AD :

(IEEE 802.3ad).
Protocole de niveau 2 permettant d’aggréger plusieurs liens physiques en un seul lien logique, améliorant ainsi le débit et la tolérance de panne. Un aggrégat (trunk) peut compter de nombreux liens actifs. (Cf Switch, Commutateur, Lldp, Lacp, Load balancing).


802.3AE :

Ethernet 10Gb/s.


802.3AF :

(Power over Ethernet (PoE) ou norme IEEE 802.3af).
Norme appartenant au standard IEEE 802.3 (Ethernet), autorisant une tension de 48 V (4W distribués pour la classe 1 (téléphone IP), 7 W pour la classe 2 (caméra IP), 15,4W pour la classe 3 (point d'accès Wifi) sur une paire de fils inutilisée sur un câble réseau (RJ45 >cat 5e), afin d'alimenter des téléphones IP, mais aussi tous types d'équipements à basse consommation (caméras de vidéosurveillance, bornes Wi-Fi, Horloges, clients légers...). (Cf 802.3, 802.3at, PoE+, PSE, CPL).


802.3AT :

(POE+ ou High POE).
Norme offrant une puissance injectée de 34W (correspondant à la classe4 PoE), soit un peu plus de 25W utilisable à 100 m. On pourra y connecter de plus gros équipements : tablettes, nouveaux portables 25W....(Cf 802.3, 802.3af).


802.5 :

Standard IEEE définissant un ensemble de protocoles agissant au niveau de la couche physique et de la sous-couche MAC de la couche liaison de données (OSI). Il offre des transmissions très fiables grâce à l’utilisation d’un accès par passage de jeton (contrairement à l’IEEE 802.3 utilisant un accès multiple à détection de porteuse ou CSMA/CD favorisant les collisions). Utilisé par IBM sur Token Ring. (Cf 802.2, 802.3, 802.1).


80286 :

Microprocesseur 16 bits développé par Intel. Successeur du 80186.


80386 :

Microprocesseur 32 bits conçu par Intel, successeur du 80286. Avec lui, apparaît le multi-tâches sur le PC. Sa fréquence allait de 16 à 33 Mhz, en fonction de la gamme choisie.


80486 :

Microprocessaur développé par Intel. Successeur du 80386, mais intégrant un co-processeur mathématique dans le processeur. Sa fréquence allait de 33 à 100 Mhz. Le 80486 SX ne comportait pas ce co-processeur.


8086/88 :

Microprocesseur 16 bits conçu par Intel, le premier né de la gamme PC-IBM. Sa fréquence initiale était de 4.77 Mhz. Le 8087 était le co-processeur mathématique correspondant présent à côté du processeur.