Définitions en informatique et télécom

  

Rechercher :
        A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z   -    0  1  2  3  4  5  6  7  8  9

Besoin d'informations complémentaires, contactez nous !




B-PON :

(Broadband Passive Optical Network).
Réseau optique passif à bande large. (Cf Fibre optique, A-Pon, E-Pon, G-Pon).


BACK-OFFICE :

Ensemble d'applications (comptabilité, production...) concentrant les outils destinés au fonctionnement interne de l'entreprise. (Cf Front-office).


BACKBONE :

(Epine Dorsale Internet ou coeur de réseau).
Partie centrale du réseau de câblage informatique longue distance (au plus haut débit d'Internet), artère de communication, de transmission et de commutation/routage. Dans les océans, la fibre est déroulée et déposée au fond de l'eau. Le débit atteint 800 Gb/s en employant des liaisons à fibre optique avec une technologie DWDM (multiplexage des longueurs d'ondes).


BACKDOOR :

(Porte dérobée "arrière").
Programme installé dans l'ordinateur à l'insu de l'utilisateur (généralement par des vers), donnant ainsi accès au contrôle de l'ordinateur par des pirates. Plus généralement, outil de pirate créant une faille de sécurité en maintenant ouvert un port de communication.(Cf Phishing, Spyware, Keylogger, Ver, Malware, Cheval de troie, Rogue, Déni de service, Deni de service, SmartScreen, Spoofing, Spam, Antivirus, Man in the middle, Pup, Heuristique, Hacker, Virus).


BACKUP :

Stratégie de sauvegarde de ressources sur un support de stockage externe. (Cf Sauvegarde incrémentielle, Différentielle, Complète, Résilience, Ha).


BAL :

(Boite aux lettres).
Le mailing (gestion du courrier électronique) concerne l'ensemble des messages échangés via l'Internet entre des utilisateurs. Les expéditeurs et destinataires utilisent des boîtes aux lettres électroniques (BAL), espace localisé sur leur ordinateur et géré par le logiciel client de messagerie utilisé (lourd (en local sur la machine i.e outlook, Thunderbird) ou léger (via l'explorateur internet)), valable pour tous leurs messages (entrants, sortants). (Cf Mail, Message, Courrier électronique, adresse mail, email, Exchange, Smtp, Internet, Mapi, Spf, Vcard, Mbox, Eml, Messagerie unifiée, Mail, Ldap, Carnet d'adresse, Contact).


BALISE :

(Tag).
Commande Html placée dans l'en-tête d'une page Web, fournissant des informations non visibles.


BALLOT SCREEN :

Depuis Windows7, cette fenêtre propose de choisir et d'installer le navigateur de son choix parmi plusieurs concurrents.


BANDE PASSANTE :

(Bandwidth).
Définit la quantité de données pouvant transiter dans un laps de temps (généralement une seconde) sur un support (fil, bus). Une image : tout ce qui peut passer en même temps par l'orifice d'un tuyau à un instant t (dépend donc du diamètre physique ou virtuel (établi à l'aide de calculs algorithmiques, Coaxial). Pour augmenter la bande passante d'un câble torsadé, il faut faire 2 choses: augmenter sa section, et resserrer le torsadage. (RJ45, coaxial, Ethernet, Câblo-opérateur).


BARE METAL :

(Ordinateur Nu).
Désigne une technique permettant à un OS de devenir totalement indépendant du matériel. L'enjeu actuel est de permettre de restaurer très rapidement sur du matériel différent et sur des machines virtuelles (VMware, HyperV, etc...) en un minimum de temps d'immobilisation. (Cf VMM, Guest OS, Data Store, Broker, Virtualisation).



BAS :

(Broadband Access Server).
Serveur d'accès large bande contrôlant les flux xDSL des DSLAM afin de pouvoir les diriger vers le réseau de transport (en IP, ATM...). (Cf ADSL, dégroupage, Xdsl, Vdsl, Nra, Affaiblissement).


BAS DéBIT :

Désigne une connexion (Adsl) internet utilisant le RTC avec un débit inférieur à 128 kbit/s. (Cf Haut débit, Haut debit, Très haut débit, Post, Dégroupage).


BASE DE REGISTRE :

Base utilisée par le système d'exploitation Windows pour répertorier toutes les informations nécessaires à la gestion et l'utilisation du matériel et des logiciels. Elle est comoosée de 5 ruches principales :
• HKEY_CLASSES_ROOT : lien vers HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Classes, contenant des liens entre les applications et les types de fichiers, des informations sur OLE.
• HKEY_CURRENT_USER : lien vers HKEY_USERS contenant des informations sur les utilisateurs actuellement connectés (environnement, connexions réseaux, imprimantes...).
• HKEY_LOCAL_MACHINE : ruche contenant des informations sur la configuration matérielle et les logiciels installés.
• HKEY_USERS : Ruche contenant des informations sur les profils utilisateurs actuellement chargés, y compris "defaut" (profil utilisateur par défaut).
• HKEY_CURRENT_CONFIG : lien vers HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Hardware\ProfilesCurrent, contenant des informations sur la configuration courante.
"Regedit" est le nom de l’utilitaire permettant d’y accéder. (Cf Sam, Active Directory).
Les clés sont parfois longues à écrire. Elles figurent ci-dessous sous forme d'abréviations:
. HKCR = HKEY_CLASSES_ROOT
. HKCU = HKEY_CURRENT_USER
. HKLM = HKEY_LOCAL_MACHINE
. HKU = HKEY_USERS
. HKCC = HKEY_CURRENT_CONFIG.
(Cf Bcd, Bcdedit.exe, Sam, Mbr, Regedt32, Ntuser.dat, Profil errant, Profil itinérant, Profil obligatoire, Edb).


BASE64 X.509 :

Format prenant en charge le stockage d’un seul certificat. Il ne prend pas en charge le stockage de la clé privée ou du chemin d’accès de certification. (Cf Der X.509, pkcs, Pfx).


BATCH :

(Traitement pas lots).
Fonctionnement d'un système où les tâches à accomplir sont regroupées dans une file d'attente avant d'être exécutées en une seule séquence commune.


BAUD :

(Du nom de l'inventeur du code Baudot).
Unité de mesure de la vitesse de modulation sur une voie de communication (information traitée par un modem sur une ligne téléphonique). Il représente le nombre de caractères ou symboles réellement transmis par seconde et non la vitesse de transmission, elle analysée en bit/s.


BCD :

(Boot Configuration Data).
Le chargeur d'amorçage (depuis Vista, sur W7 et le serveur 2008) est winload.exe et sa configuration est stockée dans une ruche du registre : BCD (Boot Configuration Data). La configuration BCD est stockée dans un fichier (formaté selon la structure d'une ruche de la base de registre Windows) basé sur le sytème de partition EFI (sur des machines utilisant l' Extensible Firmware (Interface firmware) ou dans \Boot\Bcd sur un volume Systeme. (Cf Uefi, ebi, Bios, Volume Raid, Base de registre, Mbr, Ntldr, Bootsec, Regedit, Regedt32, Prefetch).



BCDEDIT.EXE :

Outil Microsoft depuis Windows Vista, permettant de gérer intégralement les fonctionnalités du BCD store. La manière la plus simple de configurer le BCD Store consiste à utiliser l'outil msconfig.exe (permet d'éditer les entrées existantes). Les fichiers Boot Configuration Data (BCD) fournissent un magasin qui est utilisé pour décrire les applications de démarrage et les paramètres d'application de démarrage. Les objets et les éléments contenus dans le magasin remplacent efficacement le fichier Boot.ini. (Cf Efi, Uefi, Base de registre, Bootsec, Bootmgr)


BEB :

(Binary Exponential Backoff).
Algorithme déterminant le temps d’attente avant retransmission de la trame Ethernet erronée. Quand deux cartes réseaux ont envoyé des données en même temps, il ne faut pas qu’elles retransmettent au même moment. ( Cf Csma/cd).


BENCHMARK :

Batterie de programmes mis en banc d'essai destiné à mesurer les performances d'un système.


BENCHMARKING :

Méthode de veille technologique commerciale ou managériale consistant à rechercher et à repérer soit chez ses concurrents soit dans des secteurs d'activité ayant des problèmes similaires, les solutions les plus efficaces. En informatique, l'attention porte sur les solutions originales adoptées avec succès et la prévention des problèmes qui sont apparus au cours des projets en question. (Cf Agl, Crm).


BER :

(Bit Errror Rate).
Mesure de qualité d'une transmission sur la couche physique réseau, représentant les taux de bits erronés (sur nombre de bits émis) au cours d'une transmission. (C Baud, Fibre Optique).


BEST EFFORT :

(on fait "au mieux" pour laisser passer les flux).
Niveau de service relatif à la qualité de service minimum (QOS) ne fournissant aucune différenciation entre plusieurs flux réseaux et ne permettant aucune garantie. (MPLS, DiffServ, Mpls, Atm, EF).


BGP :

(Border Gateway Protocol (RFC 4271)).
Protocole de routage de l'IEEE conçu pour les réseaux inter-domaines (remplaçant d'Egp), utilisant des mécanismes d'aggrégation de routes et d'échanges entre routeurs externes entre les AS. On estime que 95 % des systèmes autonomes utilisent ce protocole. La version la plus courante du protocole BGP est la version 4 (BGP-4 pour IP V6) dont la description la plus récente figure dans la spécification RFC 4271. (Cf Backbone, Métrique, Routeur, Vlan, Switch, Cidr, Classe d'adresses IP, Ospf, Rip, Ospf, Table de routage, Igp, As, EGP, As, Asn, Olsr).


BIBANDE :

Terme utilisé en téléphonie mobile, à propos d'un téléphone pouvant fonctionner dans l'une ou l'autre de deux bandes de fréquences affectées aux Télécoms (en Europe, bandes GSM 900Mhz et 1800 MHz. (Cf Wifi, bimode).



BID :

(Bridge ID).
Un algorithme dans STP calcule le plus court chemin vers le pont racine. Les BIDs et autres informations du protocole Spanning Tree Protocol sont transportés dans des unités de trames de données spéciales BPDU. Le champ BID est composé de 2 champs (une priorité de port (par défaut 32 768) + un ID de port (combinaison Id Vlan | @ Mac)). Le BID est utilisé pour élire le « root bridge » en fonction des numéros de priorité. En cas d'égalité, l'adresse MAC la plus basse l'emporte et comme toutes les adresses MAC sont uniques, un switch pourra toujours être élu comme « root bridge ».
Les autres switches du réseau vont alors calculer la distance la plus courte vers le « root bridge » en utilisant le « coût » de bande passante le plus faible.
(Cf Spanning Tree, Routeur, Stp, 802.1d, Rstp).


BILL GATES :

(William Henri).
Président de Microsoft qu'il fonda avec Paul Allen en 1975. Quittant ses études à Harvard pour fonder "Traf-O-Data", il lance Microsoft (Windows) en ne se concentrant au départ que sur les langages de programmation. Il acquiert le système d'exploitation DOS de Tim Paterson pour ensuite le mettre à profit sous forme de licence auprès d'IBM sur tous les PC compatibles. Respect en tant que pionnier ! Le reste lui appartient.


BIMODE :

Terme utilisé en téléphonie mobile pour un terminal de télécommunication pouvant utiliser l'un ou l'autre de deux protocoles différents : i.e compatibilité avec les systèmes GSM et UMTS. (Cf bibande, Wifi).



BINAIRE :

Système numérique représenté par des 0 et des 1 "facilement" transformables en signal électrique. Le système binaire est donc un système de numération utilisant la base 2 (0 et 1). Ces 2 chiffres sont aussi appelés des bits (Binary digIT, Numérique).


BIND :

(Berkeley Internet Name Domain).
Implémentation du protocole DNS la plus répandue sur Internet. (Cf Dns, Dnssec, Dyndns, Spf, Espace de noms, Zone).


BIOS :

(Basic Input Output System).
System Cmos contenant des instructions élémentaires du système d’exploitation pour le contrôle des périphériques et se trouve dans une mémoire morte intégrée à la carte mère de l'ordinateur. (Cf Dep, Cpu, Ram, Ehci, Efi, Rom, Irq, Dma).


BIT :

Représentation d’un signal, d’une onde ou d’un état sous forme binaire 0 ou 1. Un bit de poids fort représente une position binaire à la valeur la plus élevée (i.e : le plus à gauche).(Cf Octet).


BIT TORRENT :

(Torrent de bits).
Protocole gérant les transmissions de données dans un réseau Peer To Peer. (Cf Gnutella).


BITLOCKER :

Chiffrement de lecteur (C:...) contribuant à empêcher l'accès non autorisé aux fichiers du ou des lecteurs indiqués. Les utilisateurs non autorisés ne peuvent ni lire ni utiliser les fichiers. (Cf AES, EFS, Windows).


BLADE SERVER :

(Serveur Lame).
Système optimisé en terme de concentration. Il est possible d'héberger jusqu'à 16 serveurs Lames dans un chassis 10U. Permet de rationnaliser l'équipement (moins de câblage et moins de redondance).


BLINDAGE :

(Shielded).
Protection consistant en l'entourage de chaque paire torsadée d'un câble par une tresse métallique ou d'un feuillard. (Cf Rj45, écrantage, Ftp, Sftp, Utp, Foiled).


BLOG :

Page Web facile à mettre à jour et à modifier par l'utilisateur. En général, oeuvre d’une seule personne et s’apparentant à un journal de bord. (Cf Wiki, Podcast, Messagerie instantanée, Xmpp, Oscar, Irc).


BLR :

(Boucle Locale Radio).
Solution radio complémentaire aux techniques xDSL et câble afin d'autoriser des professionnels et foyers à accéder à l'internet haut débit. (Cf Wifi, Wimax).


BLU-RAY :

Format successeur du Dvd capable de stocker jusqu'à 10 fois plus de données que sur un DVD classique, ils sont particulièrement recommandés pour les films HD. (Cd-rom, Drm).


BLUETOOTH :

(802.15.1).
Standard de l'industrie des télécommunications utilisant la technologie FHSS de réseau local sans fil, initialement développée par Ericsson, de faible portée, consistant à découper la bande de fréquence (2.402 - 2.480 GHz) en 79 canaux (appelés hops ou sauts) d'une largeur de 1MHz, puis de transmettre en utilisant une combinaison de canaux connue des stations de la cellule. Ainsi, en changeant de canal jusqu'à 1600 fois par seconde, le standard Bluetooth permet d'éviter les interférences avec les signaux d'autres modules radio. Cette technologie repose sur un mode de fonctionnement maître/esclave, un maître pouvant être connecté de façon transparente (en réalité séquencielle mais très rapide) à un maximum de 7 périphériques esclaves actifs (8 adresses logiques maximum de 3 bits).L'établissement de la connexion commence par une phase pendant laquelle le périphérique maître envoie une requête à tous les périphériques présents dans la zone de portée, appelés points d'accès. Tous les périphériques recevant la requête répondent avec leur adresse. A l'issue de la phase de découverte de services, le périphérique maître est en mesure de créer un canal de communication avec le point d'accès en utilisant le protocole L2CAP. Le débit théorique est de 720 kbit/s à une distance théorique de 10 mètres. Le Bluetooth est essentiellement utilisé pour connecter des claviers, souris, téléphones portables, casques, etc. Le multi-pairing est la fonction permettant de coupler plusieurs téléphones sur le même appareil. (Cf 802.15, Fhss, Gps, Nfc, Pan, Dsss, Dlna, Upnp, Nfc).


BMP :

(BitMap).
Format d'image où tous les pixels sont représentés par leur valeur (en multiples d'octets). (Cf RVB, RCA, VGA, Pixel).


BNC :

(Bayonet Neill-Concelman).
Connecteur à baïonnette utilisé en terminaison de câble coaxial. (Cf Cctv, Atténuation, Cinch, Cvbs, Câblo-opérateur).


BOGUE :

(Bug).
Défaut de conception ou de réalisation se manifestant au travers d'anomalies de fonctionnement.


BOOT LOADER :

(chargeur d'amorçage, amorce).
Logiciel permettant de lancer un ou plusieurs systèmes d'exploitation (multi-boot). L'utilisateur peut ainsi utiliser plusieurs systèmes, à des moments différents, sur la même machine. (Cf Mbr, Pbr, Grub, Bs).


BOOTMGR :

(Windows Boot Manager).
Gestionnaire de démarrage Windows, ce programme 16 bits permet de basculer entre un contexte d'utilisation du processseur 32 bits ou 64 bits, se situant à la racine du disque sytème (dans \boot). Il parcourt les informations contenues dans les données de configuration de démarrage (BCD) et affiche si nécessaire le choix de l'utilisateur au travers d'un menu de sélection (Cf Bootsec, Boot, Bcd, Bcdedit, Mbr, Gpt).


BOOTP :

(Bootstrap Protocol (RFC 951, 1532) port Udp)).
Protocole réseau d'amorçage permettant aux stations clientes sans disque d’obtenir une configuration automatique IP. L'amorçage se produit en deux phases (1, détermination d'adresses et sélection du fichier de démarrage, 2, Bootp lance alors un transfert du fichier de démarrage via Tftp). Le serveur BOOTP utilise le port 67 et le client BOOTP utilise le port 68. (Cf Dhcp, Pxe).


BOOTSEC :

Outil Microsoft permettant de mettre à jour le code de démarrage principal pour les partitions de disque dur, afin de basculer entre BOOTMGR et NTLDR. Vous pouvez utiliser cet outil pour restaurer le secteur de démarrage sur votre ordinateur. (Cf Boot, Windows, Bcd, Bcdedit, Ntldr).


BORNE :

Equipement émetteur / récepteur dans le monde de la radio DECT ou WIFI. (Cf Hotspot, Ad-hoc, 802.3af). Sur un autocom, la borne DECT se connecte à un port numérique et autorise un nombre de voies simultanées définies selon chaque constructeur d'autocom. (Cf Dsss, Pont wifi, point d'accès, Ap, Access point, cellulaire, Répéteur, Pont wifi).


BOTNET :

Réseau d'ordinateurs commandés à distance de manière simultanée (comme des zombies) par un chef appelé botmaster.


BOUCLAGE :

Adresse spéciale que les hôtes utilisent pour diriger le trafic vers eux-mêmes. En utilisant l’adresse de bouclage à la place de l’adresse d’hôte IPv4 normalement attribuée, deux services actifs sur le même hôte peuvent contourner les couches les plus basses de la pile TCP/IP. Une requête ping à l’adresse de bouclage permet de tester la configuration TCP/IP de l’hôte local. (Cf 127.0.0.1, 127.0.0.0/8, Icmp, Loopback).


BOUCLE :

.Niveau 3 du modèle OSI :
Problème de réseau provoquant l'acheminement de paquets dans un cercle sans fin.
. Niveau 2 OSI :
La génération d'un "loop" crée des tempête de diffusion (Broadcast Storm), des trames de diffusion en double. (Cf Spanning Tree, Routeur, Stp, 802.1d).


BOUCLE LOCALE :

Les technologies xDSL reposent toutes sur l'utilisation de la paire de cuivre utilisée pour le téléphone. Les signaux de voix (téléphonie) et les signaux numériques IP (Internet) circulent sur cette paire de cuivre entre chez vous et l'équipementier historique France Télécom ou le DSLAM le plus proche. Votre ligne est reliée de chez vous jusqu'à une armoire de rue, puis à un sous-répartiteur de quartier pour ateindre enfin un répartiteur France Télécom où sont connectées toutes les paires de cuivre de la zone. Cette portion de réseau est plus communément appelée "boucle locale". (Cf Adsl, dégroupage, éligibilité, Dti, Zlt, Obl, fourreau, Câblo-opérateur, Dslam, Nra, Affaiblissement, Caa).


BOX :

Appareil spécifique à chaque FAI fournissant un accès Internet, VoIP, TV et vidéo aux entreprises et particuliers. (C FAI, Triple Play).


BOYD :

(Bring Your Own Device ou AVEC (ou apportez vos appareils personnels)).
Pratique consistant à utiliser ses équipements personnels(téléphone, ordinateur portable, tablette électronique) dans un contexte professionnel. Cela reste principalement à l'utilisation des portables personnels par les salariés et l'avènement des tablettes. (Cf sécurité, Risque, Vulnérabilité, Itil).


BPDU :

(Bridge Protocol Data Unit).
Unité de données de protocole niveau 2 du modèle Osi. Ce terme générique désigne donc la trame. Dans Stp, Les BPDUs sont échangés régulièrement (toutes les 2 secondes) et permettent aux switches de garder une trace des changements sur le réseau afin d'activer ou de désactiver les ports requis. (Cf Primitive, Sdu, Paquet, Mtu, Pdu, Spanning tree, Bid, Rstp).


BRANCHCACHE :

Fonctionnalité de mise en cache distribuée ou hébergée, de Windows Server 2008 R2 et du client Windows 7 permettant aux clients d’une filiale de récupérer des fichiers du cache local en toute sécurité au lieu de le faire à partir d’un serveur de bureau à domicile. Cette méthode allège la bande passante WAN et rend plus rapide l'utilisation en local. (Cf Fsmo, 2008, Fsrm, Adfs).


BRETAGNE :

Ma région, ma culture, mes amis ... mon âme, ma musique. (www.irishconnection.fr). (Cf Pordic, Conseil, Infonitec,Côtes d'armor, Formation, Informatique, Voip, Toip, Réseaux, Téléphonie, Aastra, Dictionnaire informatique et télécom).


BRI :

(Basic Rate Interface).
Interface RNIS (Numéris) déterminant le taux de transfert des données via 2 canaux B de 64 Kbits/s, et celui d'un canal de 16 kbits/s pour les signaux d'accès à Transpac.(Cf T0, T2, BTI, Isdn, Dss1, Mos).


BRIDGE :

(Pont).
Equipement d'infrastructure de réseaux Ethernet niveau 2 modèle OSI, dont le but est d'interconnecter deux segments de réseaux distincts physiquement séparés. Son usage est similaire à celui d'un commutateur (switch), à la différence que le commutateur ne convertit pas les formats de transmission de données (entre différentes topologies (i.e trames Ethernet et Token Ring)). Autre différence, les processus de fonctionnement de commutation se font au niveau matériel (donc beaucoup plus rapide), celui du bridge se faisant via un soft. On pourrait aussi imager que chaque port de commutateur se comporte comme un mini-bridge. (Cf Bpdu, Commutateur, Switch, hub).


BROADCAST :

(Diffusion en IPv4).
Processus (ex: service DHCP) consistant à envoyer un paquet dans une trame à partir d’un hôte vers tous les hôtes du réseau. Cette méthode de transmission de données à l'ensemble des machines d'un même (sous-) réseau (domaine de diffusion), utilisant le même masque de réseau, limite ainsi son étendue. Il sera donc possible d'adresser des paquets de données à cet ensemble de machines faisant partie du même réseau. L'étendue d'une diffusion sera restreinte par le routeur (mécanisme de routage des paquets) ou la commutation des trames et par le masque de réseau défini. On peut aussi réduire l'étendue d'une diffusion par le TTL d'un paquet IP. Le braoadcast est utilisé par exemple dans une requête DHCP, une résolution ARP, un échange NetBIOS. (Cf unicast, multicast, anycast, Vlsm, Cidr, hertzien, Ip Classes réservées, multidiffusion, Cidr, Classe d'adresses IP, Masque, Collision, Vlan, Aloha, Ethernet, Csma).


BROCHAGE :

Affectation des broches sur lesquelles circule le signal, à une position donnée dans un connecteur.
(Cf RJ45, Tête, Amorce, Paire, Câble, Foilded, Câblo-opérateur, Fttx).


BROKER :

Cœur d'un dispositif de virtualisation (Hyper-V, XenServer (Citrix),VMware), ce serveur gère l'association entre les utilisateurs et les machines virtuelles pour attribuer, selon un e stratégie, une machine à un utilisateur. De plus il pilote les VMs (arrêt, démarrage, reset) et permet de déployer des machines à la demande. (Cf Rds, Tse)


BROWSER :

(Navigateur Internet).
Terme anglais désignant le navigateur internet sur un ordinateur. (Cf Apache, Internet explorer, Opera, Firefox).


BRUIT :

Perturbation indésirable introduite sur une voie ou un équipement de transmission, pouvant dégrader l’information contenue dans le signal utile. Un bruit impulsif est caractérisé par la présence de perturbations brusques, courtes et distinctes, particulièrement gênant pour les transmissions de données. (Cf Signal, Analogique, Numérique).


BSC :

(Base Station Controller).
Station (contrôleur dédié ou partie d'un relais radio)contrôlant les communications d'un groupe de cellules dans un réseau Gsm, gérant ainsi la coordination entre un grand nombre de BTS. (Cf Cf Ta, Msc, Hlr, Vlr, Omc, Gsm, Plmn).


BSOD :

(Blue Screen Of Death ou Ecran Bleu de la Mort).
Intitulé déclamant les erreurs graves, fatales gelant le système d'exploitation Windows ou provoquant un redémarrage de Windows. Les erreurs apparaissent sur l'écran en blanc sur fond bleu.


BSS :

(Basic Service Set).
En mode infrastructure, l'ensemble formé par un point d'accès et les stations situés dans sa zone de couverture est appelée BSS constituant une seule cellule. Chaque BSS est identifié par un BSSID, un identifiant de 6 octets (48 bits). Dans le mode infrastructure, le BSSID correspond à l’adresse du point d'accès. (Cf Bssid, Essid, Access point, Wifi, Overlap).


BSSID :

(Basic Service Set IDentifier).
En mode infrastructure, l'ensemble formé par un point d'accès et les stations situées dans sa zone de couverture est appelé BSS, constituant ainsi une cellule. Chaque BSS est identifié par un BSSID, un identifiant de 6 octets (48 bits). Dans ce mode, le BSSID correspond en réalité à l’adresse du point d'accès. (Cf Roaming, Handover, Wifi, Essid, Dtim, Wds).


BTI 300 :

Appareil numérique RNIS utilisé par les techniciens orange pour tester la ligne numérique sur site attestant du fonctionnement correct du service téléphonique. (Tests d’émission et de réception d'appel à partir de la ligne installée, test de qualité sur la ligne installée : mesure de taux d'erreurs pendant 300 secondes, test de fonctionnement correct de tous les services supplémentaires souscrits par le client).


BTS :

(Base Transceiver Station).
Station de base d'un réseau GSM ou relai radio interfaçant le téléphone mobile avec le reste du réseau (filaire et mobile). Une BTS est donc un groupement d’émetteurs et de récepteurs fixes. Celle-ci échange des messages avec les stations mobiles présentes dans la cellule qu’elle contrôle. (Cf Bsc, Localisation, TA, Msc, Hlr, Vlr, Omc, Gsm).


BUFFER :

(Zone tampon).
Zone temporaire de stockage compensant la différence de traitement lors du transfert des données entre l'émetteur et le récepteur. (Cf Gigue).


BUREAUTIQUE :

Ensemble des techniques et des moyens tendant à automatiser les activités de bureau, principalement le traitement et la communication de la parole, de l’écrit et de l’image. (Cf Informatique, Réseaux, Téléphonie, Télécom, Office, Css, Style).


BURST PIPELINE :

Mode de gestion de la mémoire cache permettant d'acheminer les données vers le processeur sur plusieurs canaux, accélérant ainsi les performances.


BUS :

(Bit Unitary System).
Topologie de distribution et d’interconnexion où toutes les stations sont connectées en parallèle sur un même câble. (Cf Ethernet, Token Ring, Anneau, Mac, Coaxial).


BUS à JETON :

Principalement utilisé pour les réseaux locaux industriels (RLI). Le réseau fonctionnant sur un bus, les nœuds forment alors un anneau logique, chaque nœud devant connaître les adresses des stations précédentes et suivantes pour déterminer à qui sont destinées les trames à émettre.


BUS DE DONNéES :

Type de bus reliant le processeur à la mémoire vive sur la carte mère (32 ou 64 bits).


BYOD :

(Bring Your Own Device).
Depuis l'arrivée des Smartphones et des tablettes dans les lieux du particulier, de nouvelles habitudes de travail se développent et interfèrent avec celles du monde de l'entreprise. Ce concept de Byod imposera l'accompagnement des utilisateurs dans la mise en œuvre de la connexion de ces outils de communication personnels en entreprise. (Cf Tablette, Smartphone, Ordinateur, Phone Os).


BYPASS :

(Contournement).
Lien de communication le plus direct entre deux ressources.


BYTE :

(Octet).
Unité de codage des informations sur 8 bits. Un octet gère 256 valeurs différentes. (Cf Mb, Mo, puissance binaire).