Définitions en informatique et télécom

  

Rechercher :
        A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z   -    0  1  2  3  4  5  6  7  8  9

Besoin d'informations complémentaires, contactez nous !




OBJET :

Entité logicielle formée à partir d'une classe d'objets. Deux objets d'une même classe peuvent contenir des valeurs différentes dès leur instanciation. Une instance sera spécifique à un objet. (Paramètre, Variable, Fonction, Procédure, Adressage mémoire, Classe, Java, Eiffel, C++).


OBL :

(Opérateur de Boucle Locale).
Entreprise de télécommunication installant les lignes d'abonnés dans le cadre de la boucle locale. (Cf Zlt, Dslam).


OCTET :

Unité d'information composée de 8 bits, permettant de stocker un caractère (i.e lettre, chiffre ...). Notée B(yte) en majuscule dans les notations décimales (1 Ko= 10 puiss3 octets, 1 Go = 10 puiss3 Ko...). La normalisation des préfixes binaires par la CEI précise les préfixes suivants pour représenter les puissances de 2 :
- kibi pour kilo binaire,
- mébi pour méga binaire,
- gibi pour giga binaire,
- tébi pour téra binaire.
1 kibioctet (kio) = 2Puiss 10 octets = 1 024 octets,
1 Gibioctet (Gio) = 1024 Kioctets.... (Cf bit, Disque dur, Bloc, Secteur, Cluster, Caractère).


OEM :

(Original Equipment Manufacturer).
Fabricant de matériel (périphériques informatiques) ou de licences (éditeurs logiciels) qui fournit les autres constructeurs. Les produits ainsi fabriqués ou licences délivrées sont nommés OEM par les assembleurs d'équipements. Les licences OEM (destinées aux revendeurs) peuvent être préinstallées sur leurs ordinateurs qu'ils proposent à la vente. Elles s’installent sur tous les serveurs (toutes marques confondues). (Cf Opk, Microsoft, Rok, Pkc, Ggk, Licence en volume, Licence boite).


OFDM :

(Orthogonal Frequency-Division Multiplexing).
Codage de signaux numériques par répartition en fréquences orthogonales sous forme de multiples sous-porteuses. Utilisé pour lutter contre les canaux sélectifs en fréquence. Ces canaux se manifestent en présence de trajets multiples et en haut débit. Le principe consiste à répartir sur un grand nombre de sous-porteuses, le signal numérique à transmettre.
Cette technique (largement adoptée dans la plupart des applications à très haut débit) est utilisée dans la TV numérique terrestre, la radiodiffusion numérique terrestre, la radiodiffusion numérique terrestre, la radiodiffusion numérique, les liaisons filaires (Adsl), les courants porteurs, les normes 802.11x, 802.16, les réseaux mobiles 4G.


OFFICE :

Suite bureautique, propriété de Microsoft, développée pour les plateformes Windows et Macintosh, incluant les outils bureautiques (Word, Excel, Access, Powerpoint, Publisher, Outlook...), les serveurs associés et les services basés sur le Web. L'objectif initial était de pouvoir automatiser le travail de bureau. (Cf Onenote, Windows7, Pkc, Bureautique,Licence, Kms, Vlk, Oem, Pkc, Licence en volume, Licence boite, Office 365).


OFFICE 2010 STARTER :

Suite bureautique comprenant des versions limitées de Word et d'Excel, contenant de la publicité. PowerPoint et Outlook ne sont pas compris dans Office 2010 Édition Starter. Les utilisateurs finaux doivent acheter une clé d'activation de produit pour activer les fonctionnalités de la version complète d'Office 2010. (Cf Bureautique).


OFFICE 365 :

Suite de services Microsoft Office en ligne (dans le Cloud) basée sur le principe du Saas. La connexion et l'abonnement sont liés à un identifiant chez Microsoft et non plus sur une licence attachée à une machine.


OID :

(Object identifier).
Variable sous la forme 1.3.6.etc...Chaque variable contient une valeur (i.e le statut d’un port, sa vitesse...). Un manager MIB peut interroger une variable et en ressortir sa valeur. (Cf Mib, Snmp, Rmon, Snmp).


OIP :

(Open Interface Platform).
Composant logiciel relié à l’Ascotel IntelliGate comme « Middleware » permettant l’intégration d’applications intégrées directement à l’interface OIP (CORBA) ou par le fournisseur de services TAPI OIP. Elles font alors appel à de nombreuses fonctions performantes d’Ascotel IntelliGate et d’OIP. Ces services à valeur ajoutée permettent à l’utilisateur de travailler avec nettement plus d’efficacité.( Cf AIN, RPIS).


OLSR :

(Optimized Link State Routing Protocol ou protocole de routage à état de liaison optimisé).
Protocole de routage spécifique à gestion des coûts de liaison. (Cf Rip, Ospf).


OM1 :

Caractéristique d'une fibre optique multimode avec une bande passante minimum de 200 Mhz.km à 850nm. Elle peut transmettre 100 Mbits sur 2 km, 1 Gbits sur 275m à 850nm. (Cf Om2, Om3).


OM2 :

Caractéristique d'une fibre optique multimode avec une bande passante minimum de 500 Mhz.km à 850nm. Elle peut transmettre 100 Mbits sur 5 km, 1 Gbits sur 550m et 10 Gbits sur 82 m à 850 nm. (Cf Om1, Om3).


OM3 :

Type de fibre optique (50/125 µm) permettant d'atteindre le Gbit/s sur des distances de l'ordre du km. Les longues distances ne peuvent être couvertes que par des fibres optiques monomodes. En utilisant une longueur d'onde de 850 nm, seule définie pour le 10 Gbit Ethernet sur fibre multimode et pour laquelle les composants sont moins chers que pour du 1 300 nm, la nouvelle fibre optique 10 Gbit/s fonctionne sur une distance de 300 mètres ou 1 Gbit/s sur 1 kilomètre. (Cf Om1, Om2, Vcsel).


ONDE :

(wave).
Les ondes sonores sont des mouvements ondulés à fréquence déterminée de l’air produisant ainsi un son à une hauteur spécifique dans l'espace sonore.
Les ondes lumineuses (aux fréquences beaucoup plus élevées) relèvent elles d'un système optique.
Les ondes hertziennes sont elles, des ondulations électromagnétiques (courant électrique), produites par des évènements électriques. (Cf Wifi, Pon, Optique, Mp3, Wav, Lumen).



ONDULEUR :

Cf Ups.


ONE NUMBER :

Le concept «One Number» d’Aastra permet d’affecter un seul et même numéro d’appel à plusieurs terminaux (téléphone fixe, terminal DECT, téléphone mobile par exemple) enregistrés dans le système de communication Aastra 400. (Cf Take)


ONENOTE :

Logiciel développé par Microsoft Office pour prendre des notes pouvant être utilisées sur les Tablets PC ou sur PC.



ONVIF :

(Open Network Video Interface Forum).
Ensemble de spécifications relatives à l'interopérabilité des vidéos sur réseau IP. (Cf audio, Streaming, e-PTZ, caméra IP).


OOBE :

(Out-of-box Experience).
Déclinée par Microsoft, cette expression décrit l'expérience d'un utilisateur à installer, tester, configurer le matériel ou le logiciel. C'est une option paramétrable pour affiner l'installation d'un système Windows. /oobe permet de redémarrer l'ordinateur en mode normal d'installation d'un OS. (Cf Sysprep, Mdt, Wds, Waik, Unattend.xml).


OPEN SOURCE :

(Logiciel Libre).
Logiciel conçu et réalisé par une communauté de développeurs, sous licence GLP, gratuite. Le code source est disponible et susceptible de modification, duplication, diffusion dans des applications propriétaires (i.e Windows). (Cf linux, Unix, Sun, Floss, Fsf, Gpl, Root).


OPENNMS :

(Plateforme de Management et Monitoring réseau open source pour l'entreprise).
Développée par le groupe "The OpenNMS Group" et fournissant un service commercial et support payant.


OPENSSL :

Boite à outils de chiffrement comportant deux bibliothèques (une de cryptographie générale et une implémentant le protocole SSL), ainsi qu'un programme en ligne de commande permettant de réaliser de nombreuses opérations cryptographiques pour l’authentification. Cet utilitaire implémente les protocoles réseau Secure Sockets Layer (SSL v2/v3, Couche de sockets sécurisés) et Transport Layer Security (TLS v1, sécurité pour la couche de transport) ainsi que les standards cryptographiques liés dont ils ont besoin. (Ssl, Ipsec, Certificat numérique, Linux, Pem). (Cf openvpn).


OPENVPN :

Outil de création de VPN facile à utiliser, robuste et facilement configurable. Il peut être utilisé pour relier de manière sécurisée deux ou plus réseaux privés, en utilisant un tunnel chiffré à travers Internet. Il est le seul produit VPN open source à supporter entièrement l'ICP (PKI : infrastructure à Clef Publique), OpenSSL pour la session d'authentification, le protocole TLS pour l'échange de clef, l'interface EVP (indépendante du chiffrement utilisé) fournie par OpenSSL pour chiffrer les données encapsulées, l'algorithme HMAC pour authentifier les données encapsulées, et pour multiplexer tout ceci au travers d'un unique port UDP. Le soft OpenVPN n'est pas compatible avec IPsec ou autres logiciels VPN. Celui_ci contient un exécutable pour les connexions du client et du serveur, un fichier de configuration optionnel et une ou plusieurs clés suivant la méthode d'authentification choisie. (Vpn, Ssl).


OPENVZ :

Solution de virtualisation Open Source basée sur le noyau Linux. (Cf Ovh).


OPK :

(Oem Preinstallation Kit).
Kit de préinstallation OEM fourni par Microsoft. Première étape de la procédure qui permettra de proposer les applications bureautiques Microsoft (i.e Office 2010) aux clients finaux.(Cf Rok, Pkc, Oem, Licence en volume).


OPTIMISATION DES RESSOURCES :

Le réseau IP utilisant le transfert de paquets, l'utilisation des ressources en est optimisée. Dans le RTC (commutation de circuits), les ressources sont dédiées pour toute la durée de la communication, utilisées ou non (le full duplex multipliant aussi le nombre de canaux, d'où un certain gaspillage).


ORDINATEUR :

Machine électronique fonctionnant par lecture séquentielle d'un ensemble d'instructions (programmes), faisant exécuter des opérations logiques et arithmétiques sur des chiffres binaires. (Cf Personal Computer, Pc, Cpu, Ram, Disque dur, Périphériques).


OS :

(Operating System ou système d’exploitation).
Interface représentée par un ensemble de programmes et de routines responsables du fonctionnement et de la liaison entre les ressources matérielles d’un ordinateur et les applications informatiques de l’utilisateur. Microsoft Windows OS en est exemple tout comme les OS basés sur Linux ou ceux élaborés par MacIntosh... et bien d'autres encore inconnus ou pas encore conçus. (Cf Adressage mémoire, cpu, Ram, Windows7, Xp, Linux, Cisco, Préemptif, Byod, Système d'exploitation, Phone Os).


OSCAR :

(Open System for Communication in Realtime).
Protocole propriétaire de messagerie instantanée utilisé par le service de America On Line (AOL). AOL est la seule entreprise à fournir des services pour ce réseau (personne d'autre ne sait gérer son propre serveur OSCAR). AOL ne fournit pas non plus les spécifications de son protocole. C'est sur ce réseau que vous devez ouvrir un compte pour communiquer avec des utilisateurs de AOL Instant Messenger (AIM), de ICQ ou de iChat. (Cf Jabber, Xmpp, Wiki, Blog, Messagerie instantanée, Podcast).


OSI :

(Open Systems Interconnection ou interconnexion de systèmes ouverts).
Modèle de communication entre ordinateurs proposé par l'ISO décrivant les fonctionnalités nécessaires à la communication et l'organisation de ces fonctions entre elles et reposant sur l'idée de la commutation de paquets. Il n'est pas en soi une architecture de réseau parce qu'il ne spécifie pas réellement les services et protocoles utilisés dans chaque couche. Il décrit simplement ce que chaque couche doit faire en rapport avec la couche supérieure.
Fonction des couches :
. Niveau 7 (application) : gestion du format des données entre logiciels.
. Niveau 6 (présentation) : mise des données en forme, éventuellement de l'encryptage et de la compression, par exemple mise en forme des textes, images et vidéo.
. Niveau 5 (session) : gestion de l'établissement et la coordination des communications
. Niveau 4 (transport) : gestion des erreurs, notamment avec les protocoles UDP et TCP.
. Niveau 3 (réseau) : routage (traitement et du transfert des messages: gère les protocoles IP (adresse et le masque de sous-réseau), ICMP et bien d'autres. On parle de paquet à ce niveau.
. Niveau 2 (liaison de données) : utilisation des adresses MAC. Le message Ethernet à ce stade est la trame, constituée d'un en-tête et des informations. L'en-tête reprend l'adresse MAC source, destination et des indications du protocole supérieur.
. Niveau 1 (physique) : gestion des connections matérielles et de la transmission, définit la façon dont les données sont converties en signaux numériques (câble coaxial, paires sur RJ45, onde radio, fibre optique, ...). (Cf Pdu, Iso, Ieee, Afnor, Floss, Fsf, Gpl).


OSPF :

(Open Shortest Path First (RFC 2328)).
Protocole de routage dynamique développé suite au besoin de la communauté Internet d’'utiliser un protocole de routage intérieur IGP (Internal Gateway Protocol) dans la pile des protocoles TCP/IP, non-propriétaire et hautement fonctionnel. Protocole de couche 3 OSI, il n'utilise pas TCP pour la fiabilité qu'il assure par des mécanismes propres. Seule une unique instance (un ID local au routeur) d'une base de données OSPF est requise.
Les messages hello sont envoyés à intervalle régulier sur les interfaces où OSPF est actif. Sur les liens point-à-point et les liens broadcast, ils sont diffusés sur l'adresse multicast 224.0.0.5 (AllSPFRouters), sur les liens sans broadcast, ils sont envoyés vers l'adresse IP unicast du voisin.
Les informations suivantes se trouvent notamment dans le paquet hello (le DR et le BDR, la priorité, le type de réseau, la liste des routeurs OSPF connus du sous-réseau, le masque de sous-réseau, les périodes hello et dead des options.
Un DR (routeur désigné) va recevoir toutes les informations sur l'état des liens et les retransmettre aux autres routeurs. Celui-ci devenant un point critique du réseau, on désigne aussi un BDR (routeur désigné de secours).
OSPF utilise donc uniquement du multicast pour communiquer, avec les deux adresses suivantes :
224.0.0.5 (AllSPFRouters) utilisé par le DR pour envoyer les informations d’état de liens à tous les autres routeurs sur le segment,
224.0.0.6 (AllDRouters) utilisé par tous les routeurs pour envoyer les LSA vers le DR et le BDR.
La version d'OSPFv2 est décrite dans la RFC 2328 en 1997. Une version 3 est définie dans la RFC 2740 et permet l'utilisation d'OSPF dans un réseau IPv6.
(Cf Rip, Eigrp, routage, routeur, IPv4, Ipv6, Table de routage, Rip v2, As, Routage dynamique, état de liens, Routage statique, Lsa, Da, Lsu, Zone Ospf, ALLSPFrouters, Olsr).


OU :

(Organisation Unit (OU) ou Unité organisationnelle (UO)).
Objet conteneur permettant de hiérarchiser un Active Directory. L'organisation hiérarchique sur une AD permet de mettre en place une administration fine (avec de la délégation) sur des objets à l’intérieur du domaine et ce, par unité. Les OU servent principalement à faciliter la vie des administrateurs.
Les OU peuvent donc servir à organiser les objets, ne pas tout montrer à tout le monde, définir des périmètres de délégation, définir des périmètres d'application pour les GPO. Une OU contient des objets et pas des références à des objets. (Cf Microsoft, Active Directory, Gpo, Fsmo, Ad, Sid, Fsrm, Site, Gpo, Délégation, Ad, Adminpack.msi).


OUI :

(Organizational Unique Identifier).
24 Premiers bits (3 premiers Octets) d'une adresse Mac, identifiant de façon unique le constructeur, assigné par IEEE. (Cf Ethernet).


OUTAGE :

(Période (taux) d'indisponibilité d’une machine, d’un appareil ou d’un service).
Période de temps pendant laquelle un équipement a été hors-service (interruption de service électrique). (cf panne de courant, coupure électrique).


OUTLOOK :

Client "lourd" de messagerie Microsoft permettant de lire des messages, de gérer un calendrier avec rendez-vous, les contacts, de suivre l'avancement de tâches en travail de groupe, de faciliter des règles de gestion et d'organisation des dossiers (de messages), des spams. Nombreux sont ses concurrents d'aussi bonne "facture" dont le principal : ThunderBird de chez Mozilla. (Cf Exchange, MX, Mailing List, Email, Vcard, Mbox, Eml, Cci, Client léger, Client lourd, Disclaimer).


OVERHEAD :

Rapport entre la longueur d'une trame transmise et son CRC. Dans Ethernet, CRC introduit peu d'overhead. La longueur minimale d'une trame Ethernet est de 64 Octets pour un CRC de 4 Octets, résultant un overhead of 6.25%. Une longueur maximale de trame de 1518 octets modifierait ainsi l'overhead à 0.26%. (Cf Modem, Ymodem, Baud, Fcs, Arp, Arq, adresse IP, Ethernet, couche de liaison, Trame, Pdu, Checksum, Liaison de données, Pdu, Bus, Anneau, Mac, Token Ring, Cpl, Coaxial, Voip, Vlan, Vlan Tag, Gre, Mpls, Fddi, 802.2, 802.3, 802.5, Llc, Hec, Fec).


OVERLAP :

Zone d'intersection entre des cellules Wifi Bss. (Cf Ess).


OVERLOADING :

Dans une configuration NAT sur un routeur Cisco, cette option d'implémentation offre la possibilité d'avoir plusieurs clients "nattés" sur la même IP Externe. (Cf Nat).


OVF :

(Open Virtualization Format).
Format non pas de disque virtuel comme vmdk pour VMware ou vhd pour Hyper V, mais de fichier pour une interopérabilité entre fichiers. (Cf vdi, Vmdk).


OZR :

Zone de distribution directe d'un RE, quand les abonnés ne passent pas par un sous-répartiteur, car plus près du central de téléphonie. .(Cf Idf, Toron, Mdf, Nra, Sr, Re, Epissure, Jarretière).