Définitions en informatique et télécom

  

Rechercher :
        A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z   -    0  1  2  3  4  5  6  7  8  9

Besoin d'informations complémentaires, contactez nous !




W3C :

(World Wide Web Consortium).
Organisme créé en 1994 pour la promotion de la Toile (le réseau Internet), il rédige des normes (XML, etc.), grâce à la participation de plus de 400 organisations membres. Géré et piloté par le Laboratoire d'Informatique et d'Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux Etats-Unis, et le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France et l'Université de Keio au Japon. (Cf Web, internet, Voip).



WAGO :

Gamme de connecteurs, ultracompacte à insertion rapide et sûre des conducteurs, sans risque de mauvaise connexion. Economie d'espace dans la boite de dérivation. Chaque type de borne est codée par une couleur différente pour un choix plus rapide.


WAIK :

(Windows Automated Installation Kit).
Ensemble d’outils (SIM, DISM, WinPE, Imagex...) et de documentation prenant en charge la configuration et le déploiement des systèmes d’exploitation Windows. Ces outils permettent de créer et éditer les fichiers de réponse XML à l’aide d’interfaces graphiques et de manipuler les images WIM).(Cf Wsim, Wsus, Wim, Mdt, Wds, Sis, sysprep, Oobe).


WALLED-GARDEN :

Interface WEB sur un Hotspot permettant de définir des sites Web librement accessibles (partenaires...) et d'offrir à ses clients des services supplémentaires.


WAN :

(Wide Area Network ou réseau étendu).
Réseau informatique, généralement constitué de plusieurs sous-réseaux hétérogènes et s'étendant à l'échelle d'un pays ou d'un continent. Nous en connaissons au moins un au niveau planétaire : le réseau Internet. Sans limitation de distance, il emprunte les supports et services des opérateurs (nationaux ou internationaux). (Cf Topologie, Bus, Token Ring, Man, Lan, Réseau local, Miniport Wan).


WAP :

(Wireless Application Protocol).
Protocole défini pour afficher des pages internet sur un téléphone portable. Cette solution fut un échec commercial et trouva comme sucesseur le GPRS (génération 2.5G). (Cf Iphone, Android, Mobile, SMS, Edge, Umts, Hsdpa, Mms, 1G, 2G, 3G, 4G, Cept).


WATERCOOLING :

Système de refroidissement de processeur, ou de disque dur par liquide. Ce type de refroidissement est plus couteux mais refroidit mieux et est silencieux. (Pc, Ram, Rom).


WAV :

Extension de fichiers audio utilisée sous Windows, ce conteneur peut recevoir des formats tels que MP3, WMA, ATRAC3 ou PCM le plus courant. (Cf Spdif).


WBF :

(Windows Biometric Framework).
Framework biométrique permettant à Windows 7 de supporter nativement les lecteurs biométriques (périphériques).


WDDM :

(Windows Display Driver Model).
Modèle de pilote pour carte graphique apparu sur Windows Vista.
Les pilotes WDDM pour Direct3D 9.0Ex et 10 sont incompatibles entre eux. Les versions de pilotes WDDM correspondants sont 1.0 et 2.0. (Cf Aero).


WDM :

(Wavelength Division Multiplex).
Multiplexage en longueur d'onde, utilisé sur les fibres optiques. (Cf Backbone, épissure, Fibre optique).


WDR :

(Wide Dynamic Range).
Fonction offrant une illumination optimale des zones sombres et claires, en permettant à la caméra de filtrer la lumière intense à l'arrière d'un sujet, surtout en cas de contre-jour et de contrastes prononcés. (Cf camera, Cctv).


WDS :

(Windows Deployment Server).
Serveur de déploiement Microsoft (anciennement appelé RIS (Remote installation Service), sur lequel sont déposées les images bootables à déployer. (Mdt, sysprep, Waik Sysprep, oobe, Wim,Unattend.xml).


WDS :

(Wireless Distribution System).
Système permettant l'interconnexion sans fil entre les points d'accès Wi-Fi. Tous les points d'accès d'un tel réseau doivent être configurés pour utiliser le même canal de communication, la même méthode de chiffrement (aucune, WEP, WPA, WPA2) ainsi que les mêmes clés de chiffrement. Toutefois, les SSID peuvent être différents. Ils sont en effet à la fois des ponts mais peuvent aussi accepter des connexions de clients. (Cf Wifi, Hotspot, Mimo, Wpa, Wimax, Overlap).


WEB :

(WWW - World Wide Web ou toile maillée de réseaux à l'échelle du monde).
Ensemble des services proposés sur Internet pour visualiser des documents électroniques de toutes formes (texte, image, son, vidéo...) via des serveurs accessibles sur la toile et utilisant différents langages dont le principal est HTLM. (Cf Internet, Intranet, Extranet, Web, www, 2.0, métalangage, hypertexte, Url, Http, Client léger, Webmaster, Yahoo, Référencement, Navigateur, Swf, Multimedia).


WEB 2.0 :

Les technologies Web 2.0 ont pour but d'améliorer et d'augmenter les interactions entre les différents acteurs du web que sont les internautes et les sites web, selon trois axes différents :
>les interactions améliorées par la création d'interfaces plus riches et portables sous différents média (navigateurs, téléphones mobiles...);
>entre applications web, car favorisées par l'adoption d'architectures basées sur l'intégration de flux de données (notamment via la connexion à la demande à des services web ou à des fils d'informations) ;
>entre internautes : en permettant un vrai travail collaboratif entre ceux-ci, vont les faire participer directement à la construction du contenu des sites web.


WEB SLICE :

(Tranche de Web).
Système d'abonnement pour la gestion de flux automatique, (similaire au fonctionnement des flux RSS), permet de mettre à jour le navigateur lorsqu'une partie du site Web que vous surveillez, a changé (utile pour la météo...)


WEBCAM :

Caméra reliée au réseau IP et permettant d'observer en temps réel sur l'Internet. (Cf Vidéo, Aim).


WEBDAV :

(WEB-based Distributed Authoring and Versioning (RFC 2518)).
Extension du protocole HTTP, permettant de simplifier la gestion de fichiers avec des serveurs distants, en gérant (lecture, écriture), synchronisant et publiant des fichiers (et dossiers) rapidement et facilement à travers le web. Ainsi plusieurs utilisateurs distants peuvent éditer le contenu d'un dossier web (partage réseau) simultanément (mais de façon exclusive i.e chacun son tour). (Cf Upnp, Dlna, Afp, Nfs, Dfs, Ftp).


WEBMASTER :

Personne créant et supervisant un site web. (Cf Web, Html, php, Yahoo, Référencement, PageRank, Navigateur).


WEP :

(Wired Equivalent Privacy).
Ratifié en 1999, cette technologie avait pour but d'offrir un niveau de confidentialité comparable à celui offert par un réseau filaire.
Cela n'a pas été le cas longtemps et aujourd'hui, faiblement sécurisé (il utilise le chiffrement RC4 (et une clé prédéfinie, entre l'émetteur et le récepteur, de 40 bits) lors de son codage des informations groupées entre le Point d'accès et le poste client), ce protocole est remplacé par le Wpa(v1), puis le Wpa2 (v2). (Cf Mimo, 802.11, 802.11i).


WGA :

(Windows Genuine Advantage).
Dispositif mis en place par Microsoft pour renforcer sa politique pour lutter contre le piratage. Un message sous forme de pop-up apparait sur l'écran, rappelant de façon fréquente l'utilisation d'une version probablement contrefaite de Windows. Ces utilisateurs ne pourront dès lors plus effectuer certaines mises à jour.


WHQL :

(Windows Hardware Quality Labs).
Laboratoire de Microsoft certifiant la qualité des pilotes pour le système d'exploitation Windows. Programme qualité de certification Microsoft.


WI-FI :

(Wireless Fidelity).
Ensemble de protocoles de communication sans fil qui permet de relier sans fil plusieurs appareils informatiques au sein d'un réseau informatique.


WIC :

(Wan Interface Card).
Carte d'interface de réseau étendu. Adaptateur sur un routeur permettant de se connecter à un fournisseur de services de liaison de réseau étendu.


WIDGET :

(contraction de "WIndow" et "gaDGET").
Elément graphique pouvant désigner soit un élément visuel d'une interface graphique (bouton, combo, barre de menu, liste déroulante...) ou un petit outil logiciel permettant d'obtenir des informations (météo, actualité, dictionnaire...).


WIFI :

(Wireless Fidelity).
Technologie de réseau sans fil déclinée autour de la norme 802.11, destinée à se subsituer aux réseaux filaires de type Ethernet ou Toke-Ring en réseau local d'entreprise. (Cf SSID, WLAN, Wimax, Dsss, 4G, Wi-Fi, Mimo, Hotspot, Portail captif, Wmm, Uma, Satellite, Dtim, pont Wifi, Wi-fi, Access point, Wds, Wmm, Mimo, Répéteur, Pont wifi, Bluetooth, 3G, 3G+, Bimode, Bibande, Miniport Wan, Blr, Eap, Dfs, Arcep, Lwapp, Capwap, Overlap, Rf, Nfc, Wimax, Pire).


WIFI DIRECT :

Technologie Wifi permettant de partager les données entre différents appareils (PCs, mobiles, imprimantes…) sans point d’accès intermédiaire pour transférer les fichiers. Ce protocole utilise WPA2 à désactiver si besoin. (Cf Bluetooth, Nfc).


WIKI :

D'origine hawaïenne, ce terme désigne un mode d'autogestion du contenu des sites de l'Internet, c'est-à-dire modifiable selon des règles définies, par les visiteurs. Les wikis sont des pages Web que des groupes de personnes peuvent modifier et consulter ensemble. Un wiki est en quelque sorte une création collective. (Cf Podcast, Blog, Messagerie instantanée, Xmpp, Oscar, Irc).


WIM :

(Windows Imaging).
Utilisation en natif de ce format d’images depuis Vista. Les média d’installation contiennent une image d’installation. Les images WIM doivent être appliquées sur une partition existante, créée soit dans le gestionnaire de disque ou à l’aide de Diskpart. (Cf Vhd, Winpe, Waik, Wsim, Wds, Mdt, Sis).


WIMAX :

(Worldwide Interoperability for Microwave Access (Ieee 802.16a)).
Ensemble de normes qui définissent un type de transmission de données par voie hertzienne. Cela devrait offrir des débits de plusieurs dizaines de mégabits/seconde sur des zones de couverture limitées à quelques dizaines de kilomètres au maximum (système de communication économique dont le débit peut atteindre 70 Mbit/s avec une portée de 5 km en zone urbaine et de 45 km en campagne). WiMAX utilise plusieurs technologies de diffusion hertziennes destinées principalement à une architecture "point-multipoint" (i.e : un ou plusieurs émetteurs/récepteurs centralisés couvrant une zone où se situent de multiples terminaux). Norme définie pour exploiter une gamme de fréquences allant de 2 à 66 GHz, autorisant des débits, des portées et des usages variés.
Intéressant pour les zones ne possédant pas d'infrastructure téléphonique filaire exploitable. La norme IEEE802.16e s'appliquera aux terminaux mobiles. (Cf 802.16, Wifi, Wlan, Dsss, 3G, 4G, Mimo, Hotspot, Wmm, Blr, Eap, Dfs, Capwap, Lwapp, 802.11).


WINDOWS :

(Fenêtre).
Système d'exploitation à interface graphique et offrant l'usage de la souris, développé par Microsoft (Bill Gates) permettant de contrôler son ordinateur. (Linux, Unix, Catalogue, Windows7, Mode veille, Rtm, Root, Tweaker, préemptif).



WINDOWS INSTALLER :

(Installateur Windows).
Outil Microsoft d'installation, de mise à jour et de désinstallation de logiciel propre aux systèmes d'exploitation de Microsoft. (Cf Msi, Msu).


WINDOWS MOBILE :

Nom générique donné par Microsoft à ses versions d'OS conçues pour des appareils mobiles tels que les smartphones ou Pocket PC. (Cf Android, Iphone, Phone Os, Code QR).



WINPE :

(Windows Preinstallation Environnment).
L’environnement de préinstallation Windows est un mini-système d’exploitation à base du noyau Windows 7 (à installer sur un média bootable ou boot réseau (PXE)), conçu pour déployer Windows. Il permet de démarrer un ordinateur sans système d’exploitation (système nu (bare metal)), soit en local, soit depuis un partage réseau. WAIK inclut des outils de gestion permettant de créer et configurer des environnements Windows PE. On peut ainsi booter un ordinateur cible sur un WinPE en utilisant un script pour actionner des tâches d'installation diverses (par exemple en utilisant les fonctions de Diskpart). (Cf Vhd, Winpe, Wim, Vhd, Wds, Mdt, Waik, Oobe, Sysprep).


WINRE :

(windows reparation).
Environnement de réparation utilisé, quand l'OS windows7 ne démarre pas, pour réparer les problèmes liés au boot. Il faut ensuite utiliser l'outil bootrect.exe avec ses options.


WINRM :

(Windows Remote Management).
Implémentation “Microsoft” du protocole WS-Management. Fournit une méthodologie pour échanger des informations d'administration à travers l'infrastructure IT (matériels et OS) entre un grand nombre de fabricants d’ordinateurs et éditeurs de logiciels.


WINS :

(Windows Internet Name Service).
Service de noms en inter-réseau pour windows. Il permet de centraliser l'association des noms NetBIOS à des adresses IP du réseau, n'utilisant plus le mode "Broadcast". (Cf netbeui, NetBios, Ssh, Nbt,Nbns, Smb, Cifs, P-nœud, H-nœud, B-noeud).


WINSXS :

(Windows Side by Side).
Sous Windows Vista, Windows 7 ou Windows 8, ce répertoire remplace l'ancien répertoire $NTUninstall de Windows XP. C'est une bibliothèque de ressources (le magasin des composants Dll (codes de programmatio et/ou jeu de valeurs).
Initialement, les Dlls étaient stockées dans un répertoire commun à toutes les applications, mais certaines applications se permettaient de modifier ou mettre à jour une Dll en écrasant la version précédente, lors d'une installation ou une mise à jour, mettant en péril toutes les autres applications utilisant cette Dll, ainsi que le système Windows lui-même. Microsoft a donc introduit le concept d'assemblage " Side-by-side " (SxS) dès Windows XP. (Cf Prefetch, Hiberfil.sys, Pagefile.sys, Bcd, Bcdedit).


WISDOM :

(Wireless Information Services for Deaf People On the Move).
Projet européen s'intéressant à des terminaux mobiles de vidéophonie pour la lecture sur les lèvres à l'intention des malentendants, coordonné par l'institut des sourds de l'Université de Bristol.


WLAN :

(Wireless Local Area Network ou 802.11x).
Réseau sans fil qui connecte différents postes ou systèmes entre eux par ondes radio (analogique). Il peut-être associé à un réseau de télécommunications pour réaliser des interconnexions entre utilisateurs et services demandés.
Le WLAN regroupe plusieurs protocoles :
802.11a : 54Mbits, fréquence 5GHZ (1999 mais 2005 en France)
802.11b : 11Mbits, fréquence 2,4GHZ (1999)
802.11g : 54Mbits, fréquence 2,4GHZ (2003)
802.11n : 300-600 Mbits, fréquence 2,4 ou 5 GHZ (2008). (Cf Wifi, Wimax, Dsss, 4G, Mimo, Wmm, Wps, Blr, Eap, Dfs, Rf, Wmm, Pire).


WMA :

(Windows Media Audio).
Format de compression audio développé par Microsoft. La "qualité CD" est atteinte à 96 Kbit/s comme pour le vqf. Il existe sous quatre formes :
. Standard : le plus répandu sur Internet,
. Pro : meilleure qualité mais bien moins répandu,
. Lossless : offrant une qualité sonore identique à l’original,
. Voice : spécialement dédié à l’encodage de la voix.
Cette technologie offre la possibilité de sécuriser les fichiers contre la copie illégale. (cf Vqf, Mp3, Jpeg, Flac, cddb).


WMI :

(Windows Management Instrumentation).
Base de données présente sur les systèmes d'exploitation Microsoft depuis Windows 2000 permettant de contrôler l'intégrité des matériels et logiciels installés sur un ordinateur. Ce système de gestion interne de Windows prend en charge la surveillance et le contrôle de ressource système via un ensemble d’interfaces selon un modèle cohérent des états de Windows. Cette série d'API permet donc d'accéder et de gérer l'environnement d'une station cliente sous Windows (relève d'informations sur les services, le matériel, etc…) sur une station locale ou distante. WMI utilise le langage WQL (WMI Langage Query) proche du SQL.(Cf Gpo).


WMM :

(WiFi Multimedia).
Application multimédia utilisée sur réseau radioélectrique à 100 Mbit/s répondant au projet de norme IEEE 802.11n. (Cf Rf).


WORKFLOW :

(Flux de travail).
Séquence d’opérations, automatisée ou non, déroulée par plusieurs acteurs. Un acteur est un utilisateur ou un système automatisé. (cf processus, Ged, Métadonnée).


WORKGROUP :

Sous Windows, groupe de travail en réseau ne possédant pas de domaine. La sécurité Windows n'est pas centralisée et reste liée à chaque ordinateur et utilisateur lié à la machine. (Cf Réseau avec domaine, Réseau de bureau, Réseau local, Réseau de Bureau, Réseau public, Groupe résidentiel, Workgroup, AD, Active Directory).


WPA :

(Wi-Fi Protected Access (2004)).
Mécanisme d’accès pour remplacer le WEP afin de sécuriser les réseaux sans-fil de type Wi-Fi. Il a été remplacé par le Wpa puis le wpa22. Il utilise des clés de cryptage de 128 bits minimum, et des clés de session sécurisées. (Cf Mimo, 802.11i, Psk, Tkip, Aes).


WPA2 :

(Wi-Fi Protected Access 2).
Mécanisme d’accès pour remplacer le WEP afin de sécuriser les réseaux sans-fil de type Wi-Fi. WPA2 respecte entièrement la norme 802.11i, mais ne peut pas être implémenté sur les cartes wifi anciennes. Utilise une clé de chiffrement de 128 bits et un vecteur d'initialisation de 48 bits. WPA2 propose le protocole de chiffrement AES. (Cf Mimo, Wifi, Psk, Wlan, Tkip, Ssl, Ipsec).


WPAD :

(Web Proxy Auto-Discovery ou découverte automatique du proxy).
Protocole développé par Microsoft, permettant d'effectuer automatiquement le paramétrage d'accès à l'internet sur le navigateur d'une machine cliente. Peu sécurisé, mais utilisé par presque tous les navigateurs web.


WPS :

(Wi-Fi Protected Setup).
Standard de réseau local sans fil, simple et sécurisé. Les particuliers (ou non-professionnels), sans connaissance approfondie sur la sécurité peuvent ainsi configurer facilement un accès WPA, supporté par les appareils Wi-Fi. (Cf Wi-fi, Wifi, 802.11).


WRP :

(Windows Resource Protection).
Fonctionnalité Windows protégeant les fichiers système et la base de registre en utilisant la virtualisation du registre ou des fichiers. Elle redirige les modifications demandées par les applications (en toute transparence pour celles-ci). (Cf UAC).


WSH :

(Windows Script Host).
Logiciel inclus dans les systèmes d'exploitation Windows, permettant d'exécuter des scripts. 3 programmes hôtes (appelant soit des interpréteurs type VBscript ou Jscript…) sont utilisés selon les contextes suivants : wscript.exe (pour l'interface graphique), cscript.exe (en invite de commandes), et mshta.exe (pour les applications HTML). Cette technologie de scripts perd du terrain au profit de .Net et de Windows PowerShell. (Cf DotNET, Eiffel).


WSIM :

(Windows System Image Manager).
Outil du kit WAIK Microsoft, permettant d’éditer les images windows (WIM), les fichiers de réponse et de gérer les points de distribution. (Cf Wsus, Waik, Wim, Wds, Mdt, Unattend.xml).


WSUS :

(Windows Server Update Services).
Service permettant de centraliser la gestion des correctifs et mises à jour pour les distribuer vers les produits Microsoft en réseau local. Serveur local se synchronisant avec le site public Microsoft Update pour contrôler la diffusion des mises à jour dans un parc informatique. (Cf Wsim, Waik, Mdt, Wds, Unattend.xml).


WUSA :

Outil en ligne de commande Microsoft permettant d'installer des patches et services pack. Le fichier Wusa.exe se trouve dans le dossier %windir%\System32. Le programme d'installation autonome de Windows Update utilise l'API de l'Agent de mise à jour automatique Windows Update pour installer les packages de mises à jour. Ces packages de mises à jour portent l'extension de nom de fichier .msu. L'extension .msu est associée au programme d'installation autonome de Windows Update.


WYSIWYG :

(What You See Is What You Get ou ce que vous voyez est ce que vous obtenez).
Acronyme désignant une interface graphique qui permet de composer visuellement le résultat voulu (logiciel de mise en page, traitement de texte ou d'image).